Tag Archives: Fabrice Neaud

[Littérature] Journal T. 1 et 2 par Fabrice Neaud

9 Feb

[Littérature] Journal T. 1 et 2 par Fabrice Neaud

Fabrice Neaud a sorti le premier tome de son Journal en 1996, il y a donc presque 17 ans déjà. 17 ans c’est énorme alors je comprends que certains seront réticents à l’idée de lire une bande dessinée qui date d’il y a presque 20 ans. Vous vous dîtes que le dessin sera vieux, que les propos seront dépassés et que vous n’accrocherez pas à un récit qui date de 17 ans. Et bien détrompez-vous car c’était sans compter le talent de Fabrice Neaud. Et je crois qu’à ce stade là nous pouvons même parler de génie.

Le Journal de Fabrice Neaud est tout simplement un bijou de la bande dessinée ou du roman graphique, chacun dira comme il veut. Je me concentre ici uniquement sur les tomes 1 et 2 puisque je n’ai pas encore lu les tomes 3 et 4. Ici, pas d’histoire pompeuse, pas d’intrigue de science-fiction, simplement le quotidien de Fabrice Neaud dans les années 1990 alors qu’il est un jeune homosexuel. Ses rencontres, son amour, ses galères, ses pensées… Dis comme ça je suis certaine que vous vous dîtes “ok, rien de fou donc”. Mais dès les premières pages, on peut sentir que ce qu’on s’apprête à lire sera différent.

Le récit de Fabrice Neaud est tout simplement poignant et criant de justesse. Si je ne devais choisir qu’un terme pour décrire l’oeuvre de Fabrice Neaud je dirais “juste”. Tellement juste que ça nous retourne le coeur, que ça nous fait vibrer et que ça nous chatouille les tripes. C’est avec une justesse et une sobriété de dingue que Fabrice Neaud nous raconte la douleur d’aimer quelqu’un qui ne nous aime pas en retour. La douleur, la souffrance, l’envie de crier au monde que l’on est malheureux, l’envie de tout faire pour que cela change et pourtant ne rien pouvoir faire, absolument rien à part attendre. Attendre que la douleur passe, que la page se tourne, que notre coeur et notre cerveau veuillent bien laisser un peu de repos à nos sentiments.

En fait, je dirais que le fait que Fabrice Neaud soit homosexuel est presque anodin car c’est avant tout d’amour dont il est question dans ce récit. Homosexuel ou hétérosexuel, peu importe. Tout le monde comprendra les mots (les maux ?) de Fabrice Neaud.

Quant au dessin c’est la même chose. Du noir et blanc, pas d’artifice, juste la réalité au bout du crayon. De la précision, de la délicatesse, de l’authenticité. A l’image du récit. Toute l’oeuvre est parfaite.

Un récit bouleversant, criant de justesse, de délicatesse. A tous ceux qui pensent que la bande dessinée n’est pas de la littérature et ne raconte rien, lisez Fabrice Neaud et vous ne pourrez que changer d’avis.

[Littérature] Journal T. 1 et 2 par Fabrice Neaud

Advertisements